Annonces

Les travailleurs pairs améliorent l’engagement des toxicomanes dans les soins du VIH en Ukraine

Certains services communautaires de pairs travaillant avec les consommateurs de drogues injectables ont changé le focus de leur travail, passant de la fourniture de matériel stérilisé au dépistage et au traitement des toxicomanes séropositifs. Avec l’emphase de nombreux gouvernements et bailleurs de fonds sur l’approche “dépiste et traite” le VIH, les associations communautaires seront de plus en plus appelées à s’engager avec les individus qui ne sont pas dépistés, à offrir le dépistage du VIH et à utiliser le système de gestion des cas pour aider les toxicomanes à adhérer au traitement anti-VIH.
Un exemple de ce modèle est celui de l’International HIV/AIDS Alliance en Ukraine. Leur “intervention de traitement initiée par la communauté” vise à utiliser la navigation par les pairs, la gestion des cas et le soutien communautaire pour aider les toxicomanes actifs à commencer le traitement anti-VIH et à y adhérer. Des travailleurs de proximité chevronnés dans le domaine de la réduction des risques expliquent les avantages du traitement rapide, aide avec les processus bureaucratiques et défendent les patients pour s’assurer à ce qu’ils reçoivent les services auxquels ils ont droit.
Les premiers résultats suggèrent que cette approche aide à améliorer la cascade de traitement du VIH, c’est à dire le nombre de personnes restant dans les filières de soins et recevant le traitement.

Voir aussi

Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis

Source: Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis|ViceOriginalement publié le 17 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *