Annonces

La chasse aux seringues

Source : http://voir.ca/babel/2014/04/30/la-chasse-aux-seringues/

Ménage du printemps de la belle Montréal. Après la fonte des neiges, sous ses airs espiègles titillés par la chaleur, elle cache dans ses recoins seringues et pipes à crack.

Avec leur petit contenant jaune et des pinces, une soixantaine de citoyens réunis à l’organisme Spectre de rue sont partis à la chasse aux seringues pour nettoyer leur quartier de cette image forte, instruments honteux et craints, symboliques de douleur. Depuis deux ans, on en retrouve un peu moins sur la voie publique, ils n’ont pourtant pas disparu, on les voit dans des coins plus isolés, et plus discrets pour planer…

La traîne de seringues demeure un irritant dans la métropole. « La majorité se ramasse, mais il suffit d’une personne pour créer une problématique, explique Sophie Auger, travailleuse de milieu chez Spectre de rue. Elle va souvent se le faire dire, parfois même se faire brasser par les autres consommateurs pour que ça se règle. Ils ne sont pas fiers de consommer, certains sont parents et ne voudraient pas que leur enfant tombe là-dessus. Ils réagissent fortement. »

Se piquer en toute légalité?

La jeune mère de famille côtoie les réussites et les échecs des utilisateurs de drogues injectables. « Quand on ne voit plus quelqu’un, il est généralement parti en désintox, il est en prison ou il est mort. Ça demande du courage d’avouer qu’on a une dépendance. Les principaux problèmes liés à la toxicomanie sont l’irritation de l’injection en plein air, les seringues à la traîne et les réactions après la consommation. Les sites d’injection supervisée en régleraient beaucoup. » Les travailleurs de rue interviennent régulièrement pour favoriser la cohabitation de tous dans le quartier avant la répression policière.

Valérie Plante, conseillère de ville de Sainte-Marie est loin de porter des œillères quand on lui parle des consommations de drogues dures. Elle est en faveur de site d’injection supervisée, inspiré de ce qui se fait à Vancouver (créé il y a déjà 10 ans!).

« Les problématiques sociales font partie du quartier. On doit vivre avec et trouver des solutions. On ne peut pas dire, pas dans ma cour, ça l’est! Il faut trouver des mesures qui facilitent la cohabitation au quotidien entre les résidents et les toxicomanes. »

Demi-million de seringues stériles

Un demi-million de seringues stériles sont distribuées sur l’Île chaque année dans un objectif de santé publique et réduction des méfaits. « On entend encore souvent qu’on encourage la consommation, déplore Sophie. Si la personne vient chercher des seringues, c’est qu’elle consomme déjà. Ce n’est pas une forme de publicité ou l’accès aux seringues qui va donner envie de consommer! »

Lors de la distribution du matériel, les intervenants ont un contact direct avec les usagers et peuvent les sensibiliser, sans les juger et être à l’écoute de leurs états d’âme. « L’injection ne se fait pas juste dans la rue, il y a des M. cravate qui consomment dans le confort de leur tour à condos, ils sont plus difficiles à atteindre », spécifie-t-elle.

Le degré de risque de contamination demeure très faible, mais présent. Pour ramasser une seringue de façon sécuritaire :

-La prendre par le piston à l’aide d’un papier journal ou essuie-tout (pas de contact direct)

-Toujours laisser l’aiguille vers le bas et l’insérer dans un contenant (comme une bouteille d’eau) avant de l’amener à une pharmacie, au CLSC ou une poubelle jaune destinée à cet usage.

Voir aussi

Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis

Source: Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis|ViceOriginalement publié le 17 ...

Un commentaire

  1. J’admire beaucoup ces gens-là qui vont à la chasse aux seringues, ce n’est pas évident de ramasser cet instrument qui démontre bien la douleur de ces toxicomanes…J’en trouve souvent dans mon quartier, c’est sûr étant donné que j’habite au centre-ville !!!! Et bien un gros gros merci à tous ces gens qui nettoient et qui rendent propre notre belle ville !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *