Annonces

Au Mexique, la torture est devenue endémique

Source : http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/05/05/au-mexique-la-torture-est-devenue-endemique_4411557_3222.html

Le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Juan E. Mendez, s’est rendu au Mexique du 21 avril au 2 mai pour visiter des prisons et s’entretenir avec des victimes et les autorités. L’expert argentin a accordé au Monde un entretien sur l’ampleur de la torture, accentuée par la lutte contre les cartels de la drogue.

Quel bilan tirez-vous de votre visite ?

Juan E. Mendez : La situation est alarmante. La torture s’est généralisée dans tous les corps de sécurité publique mexicains, policiers ou militaires. Une sorte d’endémie inquiétante. Le président Enrique Peña Nieto [entré en fonction en décembre 2012] semble disposé à agir pour régler le problème. J’ai eu accès avec mon équipe à treize ou quatorze prisons dans six des 32 Etats du Mexique, mais aussi à des centres migratoires et des hôpitaux psychiatriques. Un seul lieu nous a été refusé sans explication. Presque tous les détenus que nous avons interrogés déclarent avoir été torturés.

4 841 plaintes pour torture ont été déposées auprès de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) de 2007 à 2012, soit une hausse de plus de 500 % en six ans. Cette augmentation est-elle liée à l’offensive lancée, durant cette période par le précédent président Felipe Calderon contre les cartels de la drogue ?

Sans aucun doute, même si la torture concerne tous les types de délits et existait déjà avant le déploiement de l’armée sur le territoire. Mais la militarisation de la lutte contre le narcotrafic a normalisé cette pratique. Les soldats, mais aussi les policiers, y ont recours pour obtenir des confessions de la part d’une victime sur son appartenance au crime organisé. Les détenus sont aussi torturés pour dénoncer des complices supposés et leur faire dire où sont situées des caches d’armes ou de drogue.

Voir aussi

Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis

Source: Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis|ViceOriginalement publié le 17 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *