Annonces

Communiqué de Presse NPD

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

LE 14 FÉVRIER 2012

 

MARIE-CLAUDE MORIN PARTICIPE AU RASSEMBLEMENT DU RSIQ

La porte-parole du logement soutient les demandes du Réseau Solidarité Itinérance Québec

OTTAWA – La critique de l’Opposition officielle en matière de logement, Marie-Claude Morin (Saint-Hyacinthe—Bagot), estime que le gouvernement conservateur devrait accéder aux demandes du Réseau Solidarité Itinérance du Québec (RSIQ) concernant le programme de Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI).

« Alors que le coût de la vie et les besoins en itinérance augmentent sans cesse, le financement de la SPLI n’a jamais été augmenté ni même indexé depuis sa création au début des années 2000. Il est grand temps que le gouvernement allège le fardeau des organismes communautaires qui viennent en aide aux personnes sans domicile fixe », déplore Mme Morin. Rappelons qu’il y a actuellement entre 150 000 et 300 000 personnes sans domicile fixe au Canada.

Le RSIQ s’est rassemblé aujourd’hui devant les bureaux du premier ministre Stephen Harper à Ottawa afin d’exhorter son gouvernement à hausser le financement de la SPLI jusqu’à 50 millions $ au Québec et à rendre ces fonds disponibles dès 2015.

« En ce moment, l’avenir du programme SPLI, dont l’échéance est prévue pour 2014, est toujours incertain. Comment le gouvernement peut-il laisser les Canadiens les plus démunis de notre société dans l’incertitude? Plutôt que de faire des cadeaux aux grandes entreprises, les conservateurs doivent annoncer la prolongation de la SPLI au plus vite », dénonce Mme Morin.

Le Réseau Solidarité Itinérance du Québec (RSIQ) est un regroupement d’organismes communautaires œuvrant auprès des personnes en situation ou à risque d’itinérance. Le RSIQ regroupe treize concertations régionales représentant près de 300 organismes et a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des personnes en difficulté, itinérantes et sans domicile fixe, de diminuer le phénomène de l’itinérance, de contribuer à l’insertion sociale de ces personnes et à l’élimination de la pauvreté.

 

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

Stéphanie Guévremont, attachée de presse, 613-996-4586 ou marie-claude.morin.a2@parl.gc.ca

Voir aussi

Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis

Source: Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis|ViceOriginalement publié le 17 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *