Annonces

5 CONSOMMATEURS D’HÉROINE DÉCÈDENT D’EMPOISONNEMENT À L’ANTHRAX,

Mercredi, 6 janvier 2010

Une enquête policière est présentement en cours en Écosse suite au nombre grandissant de 11 infections, incluant 5 décès, d’empoisonnement à l’anthrax chez les utilisateurs d’héroïne.

 

L’augmentation du bilan à incité la protection de la santé d’écosse, l’agence de la protection du public pour les dangers infectieux et environnementaux, à communiquer un avertissement à tous les utilisateurs d’héroïne afin qu’ils cessent la consommation de cette drogue, que ce soit par injection ou de tout autre façon.

Les fonctionnaires ont souligné que les risques pour les proches des personnes infectés sont peu élevés.

La police et les médecins croient que de l’héroïne contaminée ou mixée avec un agent contaminant pourrait être la cause de ces événements qui ont débutés il y a trois semaines.

L’anthrax est une infection bactérienne aigue généralement retrouvée chez les animaux de bétail tels que les moutons et les chèvres. Il affecte généralement les humains ils inhalent ou ingurgitent des spores d’anthrax. Toutefois, l’infection ne peu se transmettre d’une personne à l’autre.

Selon le docteur Colin Ramsay, consultant en épidémie à la protection de la santé d’Écosse, l’héroïne contaminée pourrait être en circulation dans d’autres parties de l’Écosse et pas seulement dans les environs de Glasgow.

Les symptômes d’infection incluent un endolorissement à l’endroit où la personne s’injectée ainsi que des rougeurs qui se transforment en une cicatrice noire. Si l’infection n’est pas traitée, elle risque de se répandre dans le sang et aux organes.

Gordon Meldrum, directeur général de l’agence Écossaise contre le crime et la drogue et porte parole de l’association des chefs policiers d’écosse affirme qu’une enquête nationale est en cours en lien avec les derniers décès.

« Les décès en lien avec l’anthrax sont très troublants et sont actuellement traités avec le plus grand sérieux par les autorités concernées ».  

Voir aussi

Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis

Source: Le cartel de Sinaloa alimente la crise des opioïdes aux États-Unis|ViceOriginalement publié le 17 ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *