Une personne dépendante aux opiacés peut attendre plusieurs mois avant de pouvoir recevoir un traitement Photo : Radio-Canada / Dorothée Giroux

Traitement contre les opiacés : manque d’effectifs

Source: Traitement contre les opiacés : manque d’effectifs
Le temps d’attente pour obtenir un traitement à la méthadone est parfois très long pour les personnes ayant des problèmes de dépendance aux opiacés. Ce ne sont pas tous les médecins qui ont le droit de prescrire ce traitement et il existe une pénurie de médecins prescripteurs dans certaines régions. Le reportage de Dorothée Giroux.

Selon, Marie-Ève Gohier, médecin de famille, le plus difficile est de ne pas être en mesure d’offrir un traitement à toutes les personnes qui en font la demande. Les personnes qui se retrouvent sur une liste d’attente sont à risque de continuer à consommer dans la rue. Les dangers sont encore plus grands en raison de la crise du fentanyl qui sévit au pays.

Le traitement à la méthadone nécessite une grande supervision. Les personnes qui ont accès à ce traitement doivent se présenter six fois par semaine à la pharmacie durant plusieurs mois.

Écouter le reportage Radio en stream sur le site d’origine. Entrevue de Dorothée Giroux avec une usagère anonyme et la Dre Marie-Éve Goyer

Voir aussi

Un pas supplémentaire est franchi vers la légalisation du cannabis au Canada

Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069856/pot-marijuana-cannabis-legalisation-canada-tudeau Les députés ont adopté lundi soir en Chambre le projet de loi C-45. ...

2 Commentaires

  1. Zuttttt…j’ai cliqué au mauvais endroit…Il ne me restait qu’à écrire: ….le patient peut se rendre qu’une seule fois semaine.

    En conclusion, il y a sûrement d’autres possibilités afin de venir en aide aux toxicomanes qui ont grandement besoin de ce traitement.

  2. C’est vraiment «  » HONTEUX «  » pour la simple raison qui se dépense non des millions mais bien des milliards de dollars pour le système de santé et ce, chaque année et je sais pertinemment que, seulement au Jewish, nous sommes près de 500 qui bénéficient du traitement à la méthadone.et cela ne suffit pas encore à traiter tous les toxicomanes qui ont un grand besoin de ce traitement.

    Malheureusement, c’est aussi vrai qu’il y a un sérieux problème de manque flagrant de médecins et que ceux-ci ne veulent pas prescrire le traitement étant donné que cela exige un suivi de très très très près.

    Et que dire des privilèges lorsque le patient bénéficie de ce traitement ? Au début, celui-ci doit, obligatoirement, se rendre à la pharmacie, 6 jours/semaines. Cela demande donc une très très grande disponibilité du pharmacien et du patient lui-même. Et après quelques mois, le patient peut se rendre qu’ une seule fois t

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *