«D’immenses» réseaux de trafic de fentanyl démantelés

Source : http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201702/23/01-5072380-dimmenses-reseaux-de-trafic-de-fentanyl-demanteles.php

« D’immenses » réseaux criminels de trafic d’armes et de drogues liés aux Hells Angels de l’Ontario ont été démantelés ce matin dans le cadre d’une enquête majeure de 18 mois en Ontario, au Québec et aux États-Unis. Dix-huit suspects ont été arrêtés, dont un Montréalais, dans cet important coup de filet orchestré par la Police provinciale de l’Ontario (PPO).

Les enquêteurs du projet SILKSTONE ont saisi des quantités importantes de drogue lors des perquisitions effectuées à Montréal et dans la région de Toronto, incluant 11 500 comprimés comportant du fentanyl, cette puissante drogue 40 fois plus forte que l’héroïne qui a fait des centaines de morts au Canada.

Parmi les stupéfiants saisis, on compte aussi 8 kg de cocaïne, 7,5 kg de MDMA (ecstasy), 260 g de méthamphétamine, 7200 plants de marijuana issus de culture intérieure et 180 lb de bourgeons de marijuana traités. Un arsenal de 23 armes à feu a également été saisi, ainsi que 69 000 $ en argent comptant et 50 000 $ en jetons de casino.

Les suspects faisaient partie de réseaux de trafic de drogues et d’armes qui opéraient le long du corridor de l’autoroute 401. Celles-ci menaient aussi des activités criminelles dans l’État du Connecticut aux États-Unis. Des vestes aux couleurs de groupes de motards ont été saisies, notamment des Hells Angels de l’Ontario et des Vikings de Terre-Neuve.

Les 18 suspects font face à 81 chefs d’accusation de trafic de stupéfiants, de trafic d’armes et de fabrication de faux documents. Le seul résidant québécois, le Montréalais Oscar Dobson, fait face à trois chefs d’accusation liés au trafic de fentanyl. L’homme de 38 ans a une longue feuille de route criminelle. Surnommé Reppo, il avait été condamné à huit ans de prison pour tentative de meurtre en 2001. Il avait écopé de 14 mois en 2007 et de 20 mois et demi en 2014 pour trafic de crack et de cocaïne.

Le Bureau de la lutte contre le crime organisé (BLCO) de la police de Police provinciale de l’Ontario dirigeait l’enquête, en collaboration avec de nombreux corps policiers canadiens et américains : la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la Sûreté du Québec, le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM), l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et l’agence américaine de lutte contre le trafic de drogue (DEA).

« En démantelant une opération criminelle de cette envergure, nous avons littéralement supprimé 11 000 « doses de mort » de fentanyl et plusieurs armes à feu illégales qui auraient pu causer la mort de membres de nos communautés. Encore une fois, le projet SILKSTONE démontre à quel point les organismes d’application de la loi sont efficaces lorsqu’ils unissent leurs efforts pour contrer la criminalité. Les dirigeants des services de police du Canada lancent aux criminels un message très clair : peu importe les territoires de juridiction, la police continuera d’identifier et de pourchasser agressivement les individus qui représentent une menace pour la sécurité publique », a déclaré par communiqué Rick Barnum, sous-commissaire, Enquêtes et crime organisé de la PPO.

Voir aussi

Opinion: Safe injection sites a small step but big milestone in saving lives

Source : Opinion: Safe injection sites a small step but big milestone in saving lives|Edmonton Journal ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *