Le traitement de substitution aux opiacés réduit la transmission de l’hépatite C

Une analyse groupée de 24 études a montré pour la première fois que la substitution aux opiacés réduit considérablement le nombre de nouvelles hépatites C.
Dans le passé, ceci avait été clairement démontré pour le VIH mais pas pour l’hépatite C. L’effet a été plus fort dans les programmes combinant le traitement de substitution aux opiacés aux échanges de seringues.
Le traitement de substitution aux opiacés offre sous surveillance médicale une drogue de remplacement (méthadone ou buprénorphine par exemple) aux consommateurs de drogues illégales (héroïne par exemple). Ceci permet aux individus de réduire la fréquence des injections et leur dépendance à l’égard des drogues illégales.
Les personnes qui ont récemment suivi un traitement de substitution aux opiacés ont 30% moins de risques de contracter l’hépatite C que les personnes qui n’en ont pas suivi. Les personnes qui suivaient un traitement de substitution et utilisaient régulièrement les programmes d’échanges de seringues avaient 71% moins de chances de contracter l’hépatite C.
L’analyse n’a pas trouvé d’indications solides comme quoi les programmes d’échanges de seringues seuls permettaient d’éviter les infections à l’hépatite C.

Voir aussi

Don’t call people who use drugs ‘junkies’

Source : http://metro.co.uk/2018/01/10/dont-call-people-use-drugs-junkies-7219516/ People who take drugs should not be described as ‘users’, ‘junkies’ or ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *