Annonces

Dans la peau de Sébastien : Vivre avec la Méthadone, mythe ou réalité?

Source : « Le Clairon », Journal des usagers – Édition Octobre 2015

Bonjour à tous,

Je m’appelle Sébastien, je suis sur la méthadone depuis plus de 4 ans. Je suis atteint d’une maladie auto-immune et je prends la méthadone pour contrer la douleur chronique que ma maladie entraîne et les journées où la douleur est tolérable, elle m’empêche d’avoir les symptômes du sevrage des opiacés.

C’était un choix personnel d’être sur la méthadone car ma qualité de vie sur les oxycontins, mon ancien opiacé pour la douleur, était vraiment nul. J’étais toujours « fucké », problème de concentration au travail, je m’endormais partout, conduire mon auto était rendu un défi et même très dangereux, perte immense de libido et j’en passe. Mais depuis que je suis sur la méthadone, j’ai un boulet à traîner, celle du jugement social. Certains pensent que je suis un « junky ».

Les filles trouvent ça trop hard. Certains me regardent d’un drôle d’oeil comme si j’étais porteur d’un virus extrêmement mortel. Pourtant, je suis une personne bien ordinaire, qui veut juste avoir une qualité de vie agréable, travailler comme tout le monde.

Pourtant, un diabétique a besoin de l’insuline pour vivre, un bipolaire de son lithium pour bien vivre, un cardiaque sa nitro, un ancien héroïnomane, lui, c’est la méthadone pour ne pas retourner se geler. Plusieurs personnes qui ont des douleurs chroniques ou qui ont été longtemps sur les opiacés ont créé une dépendance physique ou psychologique ont besoin de la méthadone pour pouvoir bien fonctionner.

Des fois, j’ai honte de le dire et j’évite le sujet. Quand je rencontre une femme ouff, je sais que je ne peux pas mentir alors j’espère à chaque fois qu’elle va être ouverte d’esprit. Malheureusement, c’est encore un tabou et l’être humain est fait ainsi. Quand il ne connaît pas quelque chose, ça lui fait peur ou il se fie aux histoires entendues.

Jamais je ne reviendrais aux oxycontins juste pour être accepté car je suis tellement bien. J’ai une superbe qualité de vie. Je ne suis pas invalide, je peux travailler. J’ai juste une dose par jour au lieu de quatre. Je ne me réveille plus la nuit 10 à 15 fois dans la douleur. Mon humeur est beaucoup plus joyeuse comme résultat final. Je travaille maintenant dans le domaine de la santé. À bas les tabous, on est partout dans toutes les couches de la société, dans tous les domaines. Nous sommes des êtres humains ni plus ni moins.

Merci! Je m’appelle Sébastien et je suis sur la méthadone.

Sébastien

Voir aussi

Calendrier PROFAN été/automne 2018

PROFAN 2018 à Méta d’Âme Calendrier PROFAN août-sept-oct 2018 (format Word pour impression) Dates des Prochains ...

Un commentaire

  1. Et bien et bien et bien, je n’ai que des  » Félicitations  » à te faire mon cher Sébastien et pourquoi ? Tout simplement parce que tu as écris ce que tu penses avec une façon très simple et aussi très humaine !!!

    Je prends également de la méthadone et ce, depuis 20 ans: j’en ai bien long à dire moi aussi sur ce sujet mais tout comme toi, j’évite d’en parler parce que les gens ne comprennent pas…heureusement ce n’est pas généralisé chez tous ces gens-là ?!?! Par contre, il y en a des celles-là qui ne comprennent rien à ce traitement, qui m’a , effectivement, sauvé la vie, et d’ailleurs j’en suis fort reconnaissant à toute l’équipe du Jewish qui s’occupe encore de moi après plus de 20 ans, et jamais ils n’ont porté de jugements ou quoique ce soit !!!!!

    Tout comme toi Sébastien, je n’en parle que très très rarement même à ceux et celles qui en prennent ou qui en ont déjà pris !!!

    Oui il y a plein de tabous entourant ce traitement mais avec les années, j’ai finalement compris que  » le silence est d’or, et la parole est d’argent  » !!!!!

    Mais oui c’est peut-être une béquille selon quelques amis ( es ) de mon entourage mais une béquille qui m’a sauvé la vie et qui me la sauve encore !!! Si je n’avais pas eu ce traitement, je suis persuadé que c’était la mort assurée qui m’attendait !!!

    Et, avec les années, je diminue constamment ma dose, je n’ai presque plus de mgs/jour à prendre, je diminue selon  » MA  » vie et non pour celle des autres !!!!

    En conclusion, je pense que ce traitement est un traitement  » personnalisé  » et qui ne regarde  » PERSONNE  » sauf, moi-même !!!!

    Merci beaucoup Sébastien pour ton partage que j’aime beaucoup etttttt…..

    Je m’appelle Mario et je suis sous traitement de méthadone !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *