Plus d’argent pour l’itinérance

Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2014/12/07/002-rapport-sans-abri-quebec-annonce-itinerance-ministre-charlebois.shtml

Vidéo associée : http://ici.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/7211914/?seektime=0

Le gouvernement Couillard compte ajouter 4,6 millions sur cinq ans aux sommes déjà allouées à la lutte contre l’itinérance.

De passage à l’Accueil Bonneau de Montréal, dimanche matin, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, a annoncé que ce serait un total de 12,7 millions de dollars qui seraient consentis au Plan d’action interministériel en itinérance 2015-2020, en plus des 42 millions de dollars prévus pour la réalisation de 500 nouveaux logements sociaux réservés pour la clientèle itinérante ou celle à risque de le devenir.

La stratégie prévoit des mesures spécifiques élaborées pour la Ville de Montréal, mais également des actions ciblées dans différentes régions du Québec.

« L’effort que nous effectuons aujourd’hui comme gouvernement est très important dans le contexte budgétaire actuel. Cela démontre notre volonté de soutenir les personnes les plus vulnérables de notre société. » — Lucie Charlebois

Portrait de l’itinérance

Cette annonce suit la présentation vendredi dernier du premier portrait de l’itinérance au Québec, une étude commandée par le précédent gouvernement de Pauline Marois, qui avait annoncé en février dernier la mise en place d’une politique de lutte contre l’itinérance.

Selon la ministre Charlebois, l’analyse permet de constater que l’itinérance « ne se vit pas seulement dans les grands centres urbains, mais aussi dans des villes de taille plus modeste de toutes les régions du Québec. De plus, elle a mis en lumière l’ampleur du phénomène chez les femmes et les jeunes ».

Ses conclusions sont basées sur la compilation de données fournies par 41 des 45 établissements qui offrent un gîte aux itinérants à travers la province, et qui portent notamment sur l’utilisation des ressources d’hébergement d’urgence (RHU).

Montréal et les régions

Le rapport met d’abord en lumière le fait que la plupart des régions du Québec sont touchées par le phénomène de l’itinérance, bien que ce soit à Montréal qu’on retrouve le plus de ressources, avec 58,4 % des lits. Notons toutefois qu’aucun refuge pour les sans-abri n’existe dans les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, du Nunavik et de la Baie-James.

null 

Le taux d’occupation moyen des centres québécois est de 78,8 %. Quatre régions sur les quinze étudiées présentent des taux d’occupation de plus de 80 %. La région de la Mauricie et le Centre-du-Québec remporte la palme, avec une occupation des lits d’urgence des refuges de 91,3 %, suivie de Montréal (87,4 %), des Laurentides (86,9 %) et de la Montérégie (84,6 %).

Par ailleurs, la durée moyenne des séjours dans les centres d’hébergement à travers le Québec était de 7,8 nuitées.

Hommes et femmes

L’étude permet aussi de démontrer que les femmes itinérantes manquent cruellement de ressources comparées aux hommes, bien qu’elles soient en beaucoup plus petit nombre.

Selon les données recueillies, les hommes ayant été admis dans un refuge pour itinérants composaient 86,7 % de la clientèle.

Cependant, on constate que le taux d’occupation pour les ressources réservées aux femmes atteint une moyenne de 103,9 %, contre 85,7 % pour celles des hommes.

null
L’âge

Alors que la ministre affirme que l’itinérance est un phénomène d’ampleur chez les jeunes, l’étude montre qu’elle est vécue principalement par les personnes de 35 à 54 ans, qui comptent pour près de la moitié des sans-abri.

Ainsi, 20,4 % des personnes utilisant des lits d’urgence recensées dans l’étude avaient de 35 à 44 ans, alors que 29,3 % avaient de 45 à 54 ans.

null 

Voir aussi

La tolérance zéro pour le cannabis au volant devra attendre

Source : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/513480/cannabis-tolerance-zero La ministre Lucie Charlebois confirme que le Québec ne sévira pas avant ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *