Traiter la toxicomanie avec l’héroïne plutôt que la méthadone

Une étude scientifique publiée lundi dans le Journal de l’Association médicale canadienne (CMAJ), soutient que l’héroïne pharmaceutique serait plus efficace et moins coûteuse que la méthadone pour le traitement des toxicomanes. Des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique, de l’Université de Montréal et de la Northern Ontario School of Medicine ont collaboré à cette étude.

Le directeur du Centre d’évaluation de la santé et des résultats scientifiques de l’hôpital St Paul de Vancouver, le Dr Aslam Anis, explique que les participants à l’étude qui ont reçu la diacétylmorphine, une forme d’héroïne, poursuivaient leur traitement plus longtemps et avaient un taux de succès plus élevé.

Le traitement à l’héroïne pharmaceutique coûterait moins cher justement en raison du taux moins élevé de rechute comparativement au traitement à la méthadone. Selon les auteurs de l’étude, le traitement à la diacétylmorphine diminue les coûts supportés par la société, surtout les coûts liés au crime, et il augmente la durée ainsi que la qualité de vie des participants.

L’étude clinique a été effectuée sur une période d’un an, mais les chercheurs ont extrapolé pour évaluer la différence des coûts du traitement après cinq ans et sur toute la durée de vie d’un patient.

Ils estiment que le traitement à vie d’une personne dépendante à l’héroïne coûtera 1,14 million de dollars avec la méthadone comparativement à 1,10 million de dollars avec la diacétylmorphine.

Voir aussi

Cannabis: un milliard en recettes fiscales | Le Devoir

Source : Cannabis: un milliard en recettes fiscales | Le Devoir Avis aux citoyens qui attendent ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *