Annonces

Des implants sous-cutanés pour réduire la dépendance aux opiacés.

Un traitement à la Probuphine dispensé par des implants sous-cutanés, de la firme pharmaceutique américaine Titan Pharmaceutical, a permis de réduire la dépendance aux opiacés comme la morphine, selon les résultats d’un essai clinique publiés hier.

Cette étude clinique dite de phase trois, dernière étape avant un éventuel feu vert de la FDA, l’autorité américaine des médicaments pour sa mise sur le marché, a été menée aux États-Unis, d’avril 2007 à juin 2008, auprès de 163 adultes de 18 à 65 ans, tous dépendants aux opiacés comme la morphine et la codéine.

Un groupe de 108 de ces sujets a été choisi au hasard pour être traité avec la Probuphine par implants sous-cutanés dans le bras et les 55 autres ont reçu un placebo, précise l’équipe de médecins ayant mené cette étude.

Les implants contenant de la Probuphine ont progressivement et régulièrement diffusé de faibles doses de ce traitement pendant une période de 6 mois.
Tous les participants ont également bénéficié durant le traitement, d’un soutien psychologique.
L’utilisation d’opiacés pendant l’essai clinique a été mesurée par des analyses d’urine. En moyenne, 40,4% des analyses d’urine des patients traités à la Probuphine étaient négatives pour la présence d’opiacés. Ce chiffre était de 28,3% dans le groupe témoin traité avec un placebo, indiquent les auteurs de l’étude.

Journal de Montréal, mercredi le 13 octobre 2010, page 52. AFP.

Voir aussi

Calendrier PROFAN été/automne 2018

PROFAN 2018 à Méta d’Âme Calendrier PROFAN août-sept-oct 2018 (format Word pour impression) Dates des Prochains ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *