Le plan du Gouvernement de l’Ile Maurice, afin de réintroduire la peine de mort, mènera à un désastre en santé publique

Le plan du Gouvernement de l’Ile Maurice, afin de réintroduire la peine de mort, mènera à un désastre en santé publique

Environ 90% des gens infectés pas le VIH sont des utilisateurs de drogues par injection-la peine de mort risque de les conduire dans la clandestinité.

Lundi, 8 mars, 2010 (Londres, Royaume-Uni)—D’après l’IHRA (International Harm Reduction Association), l’annonce récente du premier Ministre de l’Ile Maurice selon laquelle il planifie réintroduire la peine de mort afin de réduire le trafic des drogues pourrais causer un désastre en santé publique et conduire les utilisateurs de drogues dans la clandestinité dans ce pays ou environ 90% des gens infectés au VIH sont des personnes qui s’injectent des drogues.

La principale drogue d’injection à l’Ile Maurice est le Subutex (Buprénorphine) et selon les estimations, 2% de la population adulte de cet endroit s’injecte de la drogue, un taux à la hausse alarmant.

« Le Premier Ministre Ramgoolam devrais peut-être se rendre à l’évidence-Les expériences au niveau international démontrent qu’une réponse disproportionnée face à un crime qui est un problème de santé sociale ne fonctionne pas » selon le Directeur Exécutif de l’IHRA qui participait à la 53ème session de la commission des stupéfiants à Vienne.

Source : IHRA newsflash

Voir aussi

C’est le début de la crise du fentanyl au Québec | JDM

Source : C’est le début de la crise du fentanyl au Québec | JDM ANTOINE LACROIX ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *